Poésie graphique

Portrait de François Fanchyfanch GuibertLe nom de ce site, Poésie graphique, provient de cette volonté ancrée de marquer, de toucher. Depuis une dizaine d’années maintenant, François Guibert alias Fanchy Fanch commence naïvement à mettre en place ses réalités d’aujourd’hui, de manière indépendante ;

A l’écoute de l’album « Fantaisie Militaire » d’Alain Bashung, il redécouvre tout ce que tant de profs de français avait échoué à lui enseigner : l’amour de la langue. Lui qui n’y comprenait rien en sémantique et peinait à deviner les subtilités cachées sous leur nom barbare, se mit enfin à s’accrocher avec avidité à une idée : écrire.

Parallèlement, il s’achète une batterie, pour voir. Et il voit ! Il entend, il sent, il est… présent. Animé par le rock des Smashing Pumpkins, de Nirvana, Deftones ou même Rage Against the Machine, il passe des heures et des heures derrière ses futs à tester, essayer, s’entraîner : jouer.

Issu de la première génération « internet » à l’age de 15 ans, il baigne son adolescence dans l’informatique. Il est très vite attiré par l’innovation que représente l’outil multimédia et par les potentiels mis à disposition dans tous les domaines de la création. Il privilégie notamment le graphisme qui lui permet à travers l’expression visuelle de s’évader : rêver.

Et puis la curiosité le pousse à découvrir le fonctionnement d’un site internet, en partant de la feuille blanche jusqu’à la publication en ligne. En plus de stimuler la créativité, l’avantage de ce genre d’activité est qu’elle laisse une grande part d’autonomie et notamment par l’acquisition de l’expérience directement sur le web : apprendre.

Poésie graphique est le croisement de toutes ces activités, une sorte de portfolio des projets de Fanch des 10 dernières années.