Qu’on me fasse mordre la poussière !

Qu’on me fasse mordre la poussière, si elle est d’étoile j’y adhère. Filante comète, météore ensablé, j’ai un grain. Sur la page, j’y retournerai voir mes secondes s’écouler et refluer le monde sans faille, dans mon ressac d’entrailles, rien qu’il ne faille détester, je vous désire amer et n’ai rien à regretter de vos faiblesses … Lire la suite