idem

Nous ne sommes pas trop neufs
Et je me déteste encore plus,
Vous n’êtes que trop bons
Et je hais cette situation.

Boire n’assèchera pas cette soif,
Pleurer ne creusera plus de sillons.

Fais attention à ce que tu fais,
Ils te détestent.
Prends garde à ce que tu dis,
Ils haïssent déjà l’horizon.

Voir n’assèchera pas cette soif,
Pleurer ne creusera plus de sillons
Dans les vallées douces de ton visage
Plus rien ne m’intéresse.

Et je sens que les rues sont vides
Et inondées de non-sens.
Cette lutte pour survivre, cette anorexie,
Fougueusement, il n’y a plus d’espoir.

Croire n’assèchera pas cette soif,
Pleurer ne creusera plus de sillons
Dans les vallées rouges de ton visage
Plus rien ne me retient.