c’est le bordel dans ma caboche…

C’est le bordel dans ma caboche, des hirondelles dans les poches et une terre de fiel, ciel ! Je décroche ! J’ai le palpitant qui crépite, lévitant à la mort subite, élastique et sans suite, je brûle pour point. Dans les recoins je ricoche et Aphrodite m’interdit toute approche, même de loin, même gratuite. J’ai fin, j’ai fin ! D’envies, d’elle, de demain. J’ai feins l’ennui mais c’est à tir d’ailes que je roucoule ; je suis un pigeon, je sais, c’est moche. C’est le bordel dans ma caboche.