si la lumière escroque, alors je n’en suis pas redevable pour un sou…

Si la lumière escroque, alors je n’en suis pas redevable pour un sou ; ma vie, je l’ai passée à fréquenter des soirées infréquentables et dévaler sous les chemises les pentes controversées. Oui, si ça te tente, viens te projeter sur les toiles de mes voutes, viens caser la croûte avec céleste et ses doutes ; viens comète l’irréparable au succès de tes « j’m’en fiche », on s’en ira, irrémédiable où ça ? c’est moins sûr…