Logo du groupe de musette électrique 'Fichues Bretelles'

Fichues bretelles

En septembre 2007, Jo Gilly alors à la tête des Hommes s’entêtent quitte Montpellier pour Paris et marque la fin du groupe. Sur les 8 gaillards que comptait les Têtus, 6 décident de se relancer dans une aventure musicale et montent alors la base d’une nouvelle structure.

Sébastien Badie (dit « Sby ») prend la suite en ce qui concerne l’écriture et le chant. Les répètes vont bon train, supervisées au niveau de la composition principalement par Nicolas Breton, violoncelliste hors-pair. L’énergie est là, les idées aussi et l’orientation musicale du groupe dévie du festif à la chanson à texte. Plusieurs essais sont réalisés avec de nouveaux instrumentistes pour compléter au mieux l’ensemble (trompette, violon, guitare…).

Mais ce n’est qu’avec l’arrivée d’une chanteuse, Anne-Louise Luquin (dite « Lou ») et du violoniste Gaétan Cognard que le groupe trouve sa formule magique. Un nom est trouvé : « Fichues Bretelles ». Les concerts commencent et la magie s’enchaîne.

La formation aura existé pendant 2 ans durant lesquels elle aura donné de jolis moments d’euphorie dont on aura encore longtemps quelques souvenirs à l’oreille…

Fichues Bretelles, c’était :
– Sébastien Badie (Sby) : écriture, composition, chant, accordéon
– Anne-Louise Luquin (Lou) : écriture, chant
– Nicolas Breton (Nico) : composition, chant, violoncelle
– Mathieu Catonné (Mat) : chant, guitare, basse
– Galaad Germa (Ush) : trombone, chœur,
– Eudes Masurel (Ditch) : percussions,
– Fanchy Fanch : batterie, chœur,
– Gaétan Cognard : violon, chœur
– Pierre-Alban Monfreux : trompette, chœur
– Yohan Codorniu : guitare

Fichues Bretelles en live