la décadence inflige ce que l’on suppute…

La décadence inflige ce que l’on suppute et le long de nos tiges résonnent nos ruts. Nous sommes vivants, oh oui ! nous le sommes. Nous sommes peut-être les derniers témoins des contemporains vestiges et des fous qu’ils recrutent. Nous sommes juste des putes ? eh bien que cela afflige ! c’est la dernière saveur, … Lire la suitela décadence inflige ce que l’on suppute…