profond, comme un cratère…

Profond, comme un cratère, Tel l’univers qui se morfond, A travers, les rivières, les leçons Qui n’en finissent pas de t’abreuver, Coule cette résine qui t’énonce, Te distingue en de multiples fractions, Des saisons, de phobiques raisons Qui élucident tes mystères Autant qu’elles posent de questions. Où te trouves-tu quand tu penses ?