Je suis le souvenir hostile de nos coins périlleux…

Je suis le souvenir hostile de nos coins périlleux, de nos années bissextiles où l’on se noie au milieu ; par trop stupide, trop malhabile, je suis pris par défaut pour un être difficile, facilement s’il s’en faut, je brille où l’on humide, midi moins quatre ou minuit pile, je ne prétends pas être un … Lire la suiteJe suis le souvenir hostile de nos coins périlleux…